Communiqué de presse

Mini sardine
Nos enfants ne sont pas des sardines 

Parce que nous refusons que nos enfants se retrouvent à 30/classe en septembre 2015 à l’école maternelle Sadi Lecointe située dans le 19ème arrondissement de Paris,

Parce que nous refusons l’organisation de la fuite vers le privée qui fragilise la mixité sociale de notre école, pour le moment encore attractive, dans l’un des secteurs les plus populaires de Paris,

« Parce que nous demandons à connaitre les prévisions d’effectifs de l’école Cité Lepage voisine pour que les nouveaux élèves de petite section sectorisés à Soleil y soient scolarisés afin de conserver la structure pédagogique de notre école,

Parce que nous exigeons un accueil décent pour tous les élèves, dans des classes avec des effectifs « raisonnables »,

Parce que nous attendons de l’École de la République autre chose que l’entassement de nos enfants dans des établissements dont on ne peut pas repousser les murs,  

Ce vendredi 19 juin, à 8h20, les parents de l’école maternelle Sadi Lecointe feront classe sur le trottoir pour exiger une ouverture de classe et une révision globale de la carte scolaire Parisienne ! 

Adresse de la classe sauvage8, rue Sadi Lecointe dans le 19ème à Paris

Contacts : 06.46.24.16.86 

ecolepublique19@gmail.com

PETITION DES PARENTS D’ELEVES DE L’ECOLE SADI-LECOINTE PARIS 19

Pour signer c’est ici

 Nous, parents d’élèves de l’école maternelle Sadi Lecointe, située dans le 19ème arrondissement de Paris,

Nous signons cette pétition pour refuser que nos enfants soient 30 élèves par classe à la rentrée 2015.

La prévision pour l’année scolaire 2015-2016 est 278 élèves pour un seuil d’ouverture à 280 élèves.

Outre le fait que la superficie des locaux est incompatible avec de tels effectifs, nous ne comprenons pas cette décision alors que partout  on insiste sur le « vivre ensemble ».

Comment transmettre à des enfants de 3 à 5 ans, en plein apprentissage de l’autonomie,  les bases d’une vie en société  dans de telles conditions ?

Nous tenons à l’école publique et refusons que l’esprit républicain qu’elle porte soit mis à mal du fait de la dégradation des conditions d’enseignement.

Nous demandons donc expressément une révision du projet de la carte scolaire pour la rentrée 2015 !

Nous demandons une ouverture de classe dans la maternelle Sadi Lecointe ! 

DÉLÉGATION REÇUE AU MINISTÈRE DE L’EDUCATION NATIONALE : 27 MAI 2015

mini main

Mini sardine

Carte scolaire

Les manifestant-e-s reçu-e-s ce mercredi 27 mai au Ministère

Nous étions environ 150 délégué-e-s d’écoles parisiennes (parents, professeur-e-s et deux députés du 14e et du 13e arrondissement) ce mercredi 27 mai à manifester aux abords du Ministère de l’Éducation nationale pour demander à la Ministre une véritable ambition pour les écoles parisiennes et notamment des embauches autant que nécessaire pour :

– exiger une dotation ministérielle supplémentaire et ainsi éviter la restitution des 29 postes d’enseignant-e-s,

– répondre aux besoins de l’École publique et répondre aux besoins spécifiques des écoles situées en Éducation prioritaire,

– ne plus voir de classes à plus de 25 élèves et 20 en Réseau d’Éducation prioritaire,

– disposer d’un pôle Rased par école,

– assurer la continuité du service public d’enseignement en remplaçant les professeur-e-s absent-e-s.

Une délégation d’enseignant-e-s et de parents a été reçue par Monsieur Philippe Santana, chef de service, adjoint à la directrice générale des ressources humaines, mandaté pour les questions transversales.

La séance a débuté à 15h30

Étaient présent-e-s :

– L’intersyndicale SNUipp-FSU / Snudi-FO / SUD Éducation / CNT-Ste (MM.  J. Lambert, J.-P Daymard,  J.-F. Fontana, D. Futerman).

– M. H.-J. Le Niger, président FCPE Paris,

– Mme A. San Lucas, représentante de parents d’élèves, adhérente FCPE ; 14e arrondissement,

– Mme H. Bouguerra, représentante de parents d’élèves affiliés et non affiliés FCPE ; 19e arrondissement.

En préambule, M. Santana affirme ne pas connaître la raison de cette demande d’audience. L’intersyndicale dénonce un manque de considération concernant une demande d’audience qui n’a pas été portée à la connaissance du Ministère.

Description de la problématique par les représentants syndicaux

– Comité départemental de l’Éducation nationale (CDEN) du 10 avril 2015 au cours duquel la carte scolaire a été rejetée à l’unanimité par l’ensemble de ses membres : représentant-e-s de parents d’élèves, représentants syndicaux et élu-e-s de la Ville de Paris.

– Dotation ministérielle engendrant la suppression de 29 postes d’enseignant-e-s.

– 10 ouvertures de postes pour 2014-2015, en majorité absorbées par le dispositif « Rep+ » (Réseau d’éducation prioritaire).

– 78 fermetures de classe dans tout Paris pour seulement 29 ouvertures annoncées pour 2015-2016.

– Pénurie de remplaçant-e-s depuis de nombreuses années et aucune création de postes de remplaçant-e-s + manque d’anticipation des remplacements longs à Paris, département le plus féminisé de France (congés maternité).

– Embauche de 30 contractuel-le-s, recruté-e-s via Pôle emploi, pour assurer les remplacements.

– Absence du dispositif Rased dans de nombreuses écoles, ou Rased insuffisant (seulement 7 créations en 2013).

– Baisse des effectifs d’élèves de l’école publique dans tout Paris au profit d’écoles privées, parfois même hors contrat.

– Dégradation de l’école publique.

– Réalité parisienne non prise en compte, Paris est une académie très disparate.

– Souffrance des enseignant-e-s au travail.

Compléments de la FCPE Paris

A noter : M. Le Niger précise que la FCPE Paris et Nationale ont soutenus la réforme des rythmes scolaires et soutiennent aujourd’hui la réforme des collèges (avec des conditions).

– Calcul des dotations académiques non réaliste au regard de la loi de Refondation de l’école, en particulier le dispositif « plus de maîtres que de classes » et l’accueil des « toutes petites sections » (TPS).

– Message à Mme la Ministre de l’Éducation nationale : le Ministère prend un gros risque politique.

– Refus unanime de la carte scolaire en CDEN et vœu (ndlr : adopté à l’unanimité des groupes politiques) en Conseil de Paris.

– Information sur une « nuit des écoles » : occupation des écoles parisiennes dans la nuit du 5 au 6 juin.

Compléments des représentant-e-s de parents d’élèves des 14e et 19e arrondissements

-Sentiment d’une volonté de l’Etat de se désengager, d’organiser la fuite vers le privé, d’organiser la future nation sans égalité des chances.

– Refus des fermetures de classes et de la logique comptable qui les sous-tend.

– Mobilisation importante (exemple dans le 14e, où l’engagement sans relâche contre la carte scolaire a débuté le 31 mars, jour de l’annonce des fermetures de classes ; exemple dans le 19e, où le ras-le-bol est manifeste : 14 classes sont fermées d’un seul coup !).

– Sentiment d’injustice, d’humiliation et de mépris, de la part des représentant-e-s de l’Académie de Paris (Directeur académique, inspect-eur-rice-s de circonscription) envers les parents et les enfants de la République. Exemple donné de l’école maternelle Maurice-Ripoche, Paris 14e : 125 élèves inscrits depuis début avril, chiffre constant. Le Rectorat se base sur un effectif statistique de 114 élèves en prévision pour la rentrée 2015, pour justifier la fermeture d’une classe (cas répandu dans tout Paris).

– Aucune cohérence des choix d’ouverture et de fermeture d’une année sur l’autre (des classes sont ouvertes une année pour les fermer 2 ans plus tard et rouvrir 2 ans après).

– Le Rectorat doit prendre en compte la livraison prochaine de logements privés et sociaux (dans le 14e, plus de 1 600 logements  livrés entre 2015 et 2018, sans construction d’école, et dans le 19e, émergence d’un nouveau quartier avec livraison des logements dès cet été !)

– Demande d’ouvrir des classes là où c’est nécessaire, en particulier dans les écoles en Réseau d’éducation prioritaire, afin de  limiter les effectifs par classe. Exemple donné de l’école maternelle Alain-Fournier, située en Éducation prioritaire (14e) et en secteur Politique de la Ville : nécessité d’ouvrir une classe pour accueillir les TPS, ainsi que la sociologie du quartier le nécessite.

– Demande de ne pas prendre en considération des chiffres d’effectif prévisionnels mais des chiffres réels.

– Il faut tenir compte du terrain et de la réalité des écoles . Exemple donné du 19e, qui bat le record avec 14 fermetures de classes, dont 12 en Réseau d’éducation prioritaire et plusieurs en Politique de la Ville, et avec en point d’orgue l’exemple de l’école Barbanègre : 2 classes fermées pour la rentrée !

– Refus catégorique des parents de s’entendre dire en délégation au Rectorat que les élèves pourront être recomptés à la rentrée de septembre, et que des « ajustements » (ouverture de classe et arrivée d’un-e nouv-eau-elle professeur-e ex abrupto) seraient alors effectués (avec quel-le-s enseignant-e-s si les postes ne sont pas ouverts maintenant ?) : les enfants ne sont pas des statistiques et on ne doit pas déstabiliser l’école après la rentrée des classes.

– Refus des parents de s’entendre dire en délégation au Rectorat que l’abolition de la journée de carence est une des raisons de l’absence fréquente des enseignant-e-s (alors que cette loi a été votée par le précédent gouvernement, sous la présidence du Président actuel).

– Corrélation avec les attentats de janvier et les beaux discours gouvernementaux qui ont suivi, notamment sur l’annonce du Chef de l’Etat, « priorité donnée à l’éducation ».

– Rappel des propos aux médias de Mme la Ministre de l’Education nationale, dès la rentrée 2014, se réjouissant de l’enveloppe supplémentaire de 1,5 milliard d’euros allouée à son ministère et remerciant son prédécesseur, M. Benoît Hamon, de l’avoir obtenue.

Précision des parents au représentant du Ministère

A noter : réponse du représentant du 19ème arrondissement au soutien précédemment exprimé par M. Le Niger, Président FCPE Paris sur les récentes réformes du Ministère de l’Education Nationale  : une grande majorité des adhérents FCPE Parisiens n’était absolument pas d’accord avec la FCPE Paris sur la question de la réforme des rythmes scolaires et ne l’est toujours pas sur la question des collèges.

Les moyens financiers obtenus par le ministère depuis 2012 auraient dû, selon nous, être injectés dans les créations de postes de titulaires ; dans le rétablissement des Rased (5.000 suppressions entre 2005 et 2012…) ; dans une formation spécifique des auxiliaires de vie scolaire (AVS), adaptée aux différents handicaps des élèves, et la dé-précarisation de leur contrat de travail, aujourd’hui en contrat unique d’insertion (CUI) de 2 ans ; dans la révision des programmes… pour bâtir une école égalitaire, travaillant à l’accrochage scolaire dès la maternelle et à la lutte contre le décrochage scolaire et les inégalités sociales.

Réponses apportées par M. Santana

– Une demande à toutes les Académies de France (29) a été faite en mars 2015, de faire remonter rapidement, une évaluation de leurs besoins pour l’année scolaire 2015-2016.

L’Académie de Paris n’a toujours pas communiqué sur ce thème. Le Rectorat de Paris a demandé aux Inspecteurs de l’Education nationale de se prononcer sur les prévisions d’effectifs déclarés par les directeurs d’écoles avant le 4 juin 2015.

– L’information sur le recours aux contractuel-le-s est étonnante et va être regardée de plus près.

– Une réponse sur la décision finale sera apportée avant le CDEN du 25 juin 2015.

La séance est levée à 17h00.

Bonus :

Mode d’emploi simple d’une nuit des écoles le vendredi 5 au samedi 6 juin

– prendre contact avant avec la direction de l’école pour signer la décharge nécessaire

– convier les parents et les enfants à un repas partagé

– inviter, la presse, les élu-e-s, les syndicats…

– venir et faire venir avec son oreiller et son sac de couchage

– avant de pénétrer dans l’école, faire une photo de groupe avec parents et enfants brandissant sacs de couchages et oreillers (pour qu’ils soient bien visibles),

– assurer la sécurisation des locaux pendant l’évènement (accès limités à la cour ou au préau…)

– ranger et nettoyer après le repas partagé

– rester dormir avec les plus motivé-e-s des parents

– le lendemain matin, ranger l’école, quitter les lieux en veillant à leur fermeture

– communiquer sur votre action. 

NUIT DES ECOLES : 28-30 rue Aubervilliers Paris 19ème

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

nuit des ecoles

Parents d’élèves,

Enseignants/Directeurs et Habitants du 19ème occuperont ce soir, à partir de 19h00, l’école située au 28-30 rue d’Aubervilliers dans le cadre de la Nuit des écoles Parisiennes !

Les prévisions du rectorat sont pires que les précédentes années où nous nous étions déjà massivement mobilisés.
Alors que l’académie doit rendre 29 postes au ministère de l’éducation nationale à la rentrée 2015, le nombre de fermetures est bien supérieur à celui des retraits de postes… En effet, à la rentré
e 2015/2016, à Paris ce sont au total 78 fermetures de classes prévues (dont près de 20% pour notre seul 19ème arrondissement) contre 26 ouvertures, et, une nouvelle fois, aucun moyen de remplacement ni de poste de RASED créé…
Dans le 19ème à la rentrée prochaine, ce sont au total 14 fermetures de classe (contre 5 l’an passé), dont :
– 5 en maternelle (dont 4 en REP) : 1 rue de la Palestine, 41 rue de Tanger, 58 rue Archereau, 15 rue de Tanger, 28 rue d’Aubervilliers.
– 9 en élémentaire (dont 8 en REP) : 105bis rue de l’Ourcq A, 105bis rue de l’Ourcq B, 41 rue de Tanger, 17 rue C Magny, 53 rue E Bollaert, 7 rue Barbanègre A, 7 rue Barbanègre B, 7 rue du Général Brunet, 132 rue d’Aubervilliers.
Les parents ne peuvent plus accepter cette logique aberrante de fermeture de classe et de suppression d’un poste d’enseignant dès qu’une école ne remplit pas le quota de 25 (pour celles en Education Prioritaire) et 28 élèves en moyenne par classe !!!!
De nombreuses écoles du 19ème arrondissement sont situées en Education Prioritaire (REP) ; certaines écoles du secteur sont surchargées tandis que d’autres sont menacées d’une suppression de classe !!!
Le rectorat ne parvient actuellement pas à pourvoir un nombre suffisant de remplaçants pour parer aux absences d’enseignants absents… Nos établissements publics doivent bénéficier de plus de moyens, en particulier pour faire progresser les élèves les plus en difficulté dans nos quartiers où la mixité sociale est mise à mal.
Nous pensons qu’une autre gestion de l’école est possible !!
Nous demandons la suspension des mesures de fermeture de classe envisagées par le Rectorat et une révision en urgence des périmètres scolaires de notre 19ème arrondissement.
Nos enfants ont le droit d’avoir tous le même accès à une éducation de qualité, dans des conditions convenables !
Nous refusons les 14 fermetures de classes et les postes de RASED non pourvus dans notre arrondissement pour la rentrée 2015 / 2016 !
Nous demandons la remise à plat de la sectorisation actuellement gérée par la Mairie de Paris et d’arrondissement, indépendamment de la carte scolaire proposée par le Rectorat !
Nous demandons au Rectorat une meilleure gestion de ses ressources humaines en nous donnant l’assurance que, l’an prochain contrairement aux années précédentes et en cours, les enseignants absents seront bien remplacés !!

Contact : ecolepublique19@gmail.com

Juliette : 06.63.52.07.13

Habiba : 06.46.24.16.86

facebook : https://www.facebook.com/Ecolespubliques19

Tweeter :https://twitter.com/ecolespubliques

« NUIT DES ECOLES » Général Brunet Paris XIXème

COMMUNIQUE DE PRESSE

Parce que nous refusons qu’une fermeture de classe fragilise la mixité sociale de notre école, pour le moment encore attractive, dans un des secteurs les plus populaires de Paris,
Parce que nous demandons que les sureffectifs prévisibles à l’école Goubet voisine soient pris en compte pour conserver la structure pédagogique de notre école,
Parce que nous réclamons que l’inclusion des élèves de CLIS (inclusion scolaire pour les élèves porteurs de handicap) soit assurée dans de bonnes conditions,
Parce que nous exigeons un accueil décent pour tous les élèves, dans des classes avec des effectifs « raisonnables »,
Parce que nous attendons de l’École de la République autre chose que l’entassement de nos enfants dans des établissements dont on ne peut pas repousser les murs,  
NOUS  RESTONS MOBILISES, ET CONTINUONS DE NOUS OPPOSER A LA FERMETURE DE CLASSE A l’ELEMENTAIRE BRUNET
(7, rue du Général Brunet, Paris 19ème) 

Ce vendredi 5 juin, l’école élémentaire Brunet sera occupée dès 19h

par les parents d’élèves et plus globalement la communauté éducative du groupe scolaire.
A partir de 19h, les familles seront dans l’école avec leur matériel de camping (pique-nique, sac de couchage et oreiller) pour une nuit d’échanges et de protestation contre le projet de fermeture de classe dans leur école et contre les 29 suppressions de classe dans une ville contrastée comme Paris.
Pour toute information complémentaire n’hésitez pas à nous contacter.
Pour les représentants FCPE des parents d’élèves, groupe scolaire Compans-Brunet,
Vincent Gayrard, 06.24.63.46.64
Catherine Cassard Laffon,
Anne Vaillant,
Brankica Radic,
Sophie Longuet,
Myriam Bloch,
fcpe.compansbrunet@gmail.com

Pétition NON aux fermetures de classes dans le 19ème !! OUI au rétablissement des RASED !! OUI à la révision en urgence des périmètres scolaires de notre arrondissement

Pour signer c’est ici

Comme chaque année, l’annonce du rectorat le 1er avril 2015 concernant la prochaine carte scolaire parisienne provoque la stupeur générale ! 

Les prévisions du rectorat sont pires que les précédentes années où nous nous étions déjà massivement mobilisés.
Alors que l’académie doit rendre 29 postes au ministère de l’éducation nationale à la rentrée 2015, le nombre de fermetures est bien supérieur à celui des retraits de postes… En effet, à la rentrée 2015/2016, à Paris ce sont au total 78 fermetures de classes prévues (dont près de 20% pour notre seul 19ème arrondissement) contre 26 ouvertures, et, une nouvelle fois, aucun moyen de remplacement ni de poste de RASED créé…
Dans le 19ème à la rentrée prochaine, ce sont au total 14 fermetures de classe (contre 5 l’an passé), dont :
– 5 en maternelle (dont 4 en REP) : 1 rue de la Palestine, 41 rue de Tanger, 58 rue Archereau, 15 rue de Tanger, 28 rue d’Aubervilliers.
– 9 en élémentaire (dont 8 en REP) : 105bis rue de l’Ourcq A, 105bis rue de l’Ourcq B, 41 rue de Tanger, 17 rue C Magny, 53 rue E Bollaert, 7 rue Barbanègre A, 7 rue Barbanègre B, 7 rue du Général Brunet, 132 rue d’Aubervilliers.
Les parents ne peuvent plus accepter cette logique aberrante de fermeture de classe et de suppression d’un poste d’enseignant dès qu’une école ne remplit pas le quota de 25 (pour celles en Education Prioritaire) et 28 élèves en moyenne par classe !!!!
De nombreuses écoles du 19ème arrondissement sont situées en Education Prioritaire (REP) ; certaines écoles du secteur sont surchargées tandis que d’autres sont menacées d’une suppression de classe !!!
Le rectorat ne parvient actuellement pas à pourvoir un nombre suffisant de remplaçants pour parer aux absences d’enseignants absents… Nos établissements publics doivent bénéficier de plus de moyens, en particulier pour faire progresser les élèves les plus en difficulté dans nos quartiers où la mixité sociale est mise à mal.
Nous pensons qu’une autre gestion de l’école est possible !! Nous demandons la suspension des mesures de fermeture de classe envisagées par le Rectorat et une révision en urgence des périmètres scolaires de notre 19ème arrondissement.
Nos enfants ont le droit d’avoir tous le même accès à une éducation de qualité, dans des conditions convenables !
Ensemble, refusons les 14 fermetures de classes et les postes de RASED non pourvus dans notre arrondissement pour la rentrée 2015 / 2016 !
Ensemble demandons la remise à plat de la sectorisation actuellement gérée par la Mairie de Paris et d’arrondissement, indépendamment de la carte scolaire proposée par le rectorat !
Ensemble demandons au Rectorat une meilleure gestion de ses ressources humaines en nous donnant l’assurance que, l’an prochain contrairement aux années précédentes et en cours, les enseignants absents seront bien remplacés !!
Refusons de sacrifier nos enfants dès leur entrée en primaire lorsqu’une autre gestion est possible !!

Ministère de l’Education Nationale – Circulaire du 12/11/2013 – Préparation rentrée 2014-2015 : 30 élèves/classe en maternelle hors ZEP

« je demande aux IEN : 1) De veiller à ce que les enfants de plus de trois ans, qui restent prioritaires, soient accueillis et de vous assurer que toutes les sections accueillent bien 30 enfants dans les écoles situées hors éducation prioritaire (où il existerait une liste d’attente pour admission immédiate). Je vous rappelle que la norme de 25 élèves n’est applicable qu’aux classes maternelles situées en éducation prioritaire ». PAGE 3 

Préparation_rentrée 2014-2015 Circulaire 30 élèves par classe en maternelle hors ZEP

Compte-rendu de réunion à l’initiative de la FCPE Paris du 21/05/2015

Rappel utile du contexte : le nouveau calcul des dotations d’effectifs tient compte, en plus du critère démographique, d’un indice social calculé en fonction des revenus qui est défavorable à Paris, ville en moyenne « riche » mais qui masque de très fortes inégalités.

La ville calcule une baisse de 1 000 élèves à la prochaine rentrée et l’Académie une baisse de 1 500 en suivant ce nouveau mode de calcul, d’où la suppression de 29 classes. Le CDEN (Conseil Départemental de l’Education Nationale) du 10 avril a voté à l’unanimité des élus, syndicats enseignants et représentants de parents d’élèves (fait rarissime) une motion d’origine FCPE rejetant cette carte scolaire. Il a ainsi été obtenu la tenue d’un nouveau CDEN de fin d’année qui se tiendra autour du 20 juin. D’où l’importance de se mobiliser d’ici là pour montrer que ce rejet de la carte scolaire traduit bien la réalité du ressenti sur le terrain et avoir ainsi une chance d’être entendu. Par ailleurs, la bataille se situe bien au niveau du Ministère pour qu’il revienne sur ces 29 suppressions de classes à Paris.

Les syndicats enseignants de Paris ont obtenu une audience au Ministère mercredi 27/05 d’une délégation à laquelle pourra se joindre un ou des représentants de parents d’élèves. D’où l’importance de cette manifestation mercredi prochain en direction du Ministère.

Le tour de table a confirmé que l’arrondissement en pointe dans les actions de contestation est le 14ème, avec des actions parties des écoles, coordonnées par l’UL14 et appuyées par les élus du 14ème (Maire PS frondeur). L’autre arrondissement le plus mobilisé de Paris est le nôtre, le 19ème, avec une coordination qui se met en place. Et ce sont donc essentiellement les 14ème et 19ème qui vont mener la contestation parisienne jusqu’au CDEN de mi juin, qui doit impérativement être relayée médiatiquement pour faire bouger le Ministère.

C’est pourquoi, il a été proposé après notre manifestation de mercredi prochain 27/05 au Ministère d’organiser une action très médiatique :

la nuit des écoles du vendredi 5 au samedi 6 juin !

Occupation des écoles parisiennes par les parents avec information des médias

Merci aux délégués FCPE du groupe scolaire Compans-Brunet pour ce retour

MANIFESTATION LE MERCREDI 27/05/2015 – MINISTÈRE DE L’EDUCATION NATIONALE

Parce que le Ministère de l’Education Nationale se désengage chaque année davantage !

        Manifestation contre les  fermetures de classes1

le mercredi 27/05/2015

devant le Ministère de l’Education Nationale

110 Rue de Grenelle – 75007 Paris

=> Tract à imprimer et diffuser en massetract manifestation du mercredi 26-05-2015.

Nous parents d’élèves scolarisés dans le 19ème arrondissement de Paris, enseignants, directeurs d’écoles, habitants, affirmons notre colère et notre refus de voir s’effondrer l’école de la République.

Constat : 14 fermetures prévues dans l’arrondissement comportant le plus de quartier en « Politique de la ville », 5 en maternelle (dont 4 en REP), 9 en élémentaire (dont 8 en REP). Les suppressions de postes d’enseignants entraineront plus d’élèves par classe. Ces fermetures de classes favoriseront la fuite vers le privé et creuseront encore davantage les inégalités sociales et le décrochage scolaire !

Nous exigeons que ces fermetures de classes soient annulées !

Nous exigeons une révision du projet de carte scolaire Parisien pour la rentrée 2015.

Nous exigeons le rétablissement des RASED  et le remplacement des enseignants absents !

Rendez-vous des écoles du 19ème à 12h30

Place de la Rotonde à Stalingrad pour un départ collectif

Puis, réunion de coordination des écoles mobilisées

Mercredi 27 mai à 18h au local : 1 rue de Nantes Métro Crimée

Contacts :

Email : ecolepublique19@gmail.com

Le blog : https://ecolepublique19.wordpress.com

Le facebook : https://www.facebook.com/Ecolespubliques19

CR de l’AG de grévistes des écoles de Nanterre

Mardi 19 mai

Nous enseignants des écoles de Nanterre A. France, Romain Rolland, Prévert, Wallon, Joliot Curie, Voltaire, Gorki, Casanova, Paul Langevin, Robespierre, Decour, Neruda,  réunis à 60 collègues  en Assemblée générale, constatons la situation catastrophique des écoles de Nanterre : classes surchargées, enseignants non remplacés, Rased incomplets, inexistants ou en effectifs insuffisants… La carte scolaire pour la rentrée prochaine va encore aggraver cette situation : fermeture de classes, perte de décharges de directions, postes « + de maîtres que de classes » qui n’ouvriront pas, sortie d’éducation prioritaire.

Cette situation entraîne des conditions de travail très dégradées pour les collègues et des conditions d’enseignement indécentes pour les enfants.

Nous étions en grève aujourd’hui mardi 19 mai avec 9 écoles fermées et 18 mobilisées sur Nanterre.

Nous appelons a amplifier la mobilisation.

Nous appelons mercredi 20 mai à organiser des journées « Écoles mortes » et un rassemblement commun enseignants et parents d’élèves à 12h30 à l’inspection académique pour remettre de un cahier de doléances au directeur académique.

Dès maintenant nous appelons à :

Une  nouvelle journée d’action le jeudi 28 mai qui pourra prendre la forme de grève et d’écoles mortes.

Nous souhaitons élargir cette mobilisation à l’ensemble des écoles de Nanterre mais aussi au reste du département. La carte scolaire adoptée pour le 92 reste largement insuffisante et nous pensons que l’ensemble des écoles en feront les frais. C’est pourquoi, nous appelons l’ensemble des enseignants du 92 à une réunion départementale jeudi 21 mai à 18h au local du Snuipp (2 bis rue Waldeck Rochet à Nanterre) pour organiser la suite de la mobilisation et son élargissement.

Dès aujourd’hui les enseignants grévistes ont décidé de passer dans l’ensemble des écoles qui n’étaient pas présentes à l’AG pour leur faire un CR des décisions que nous avons prises et recueillir leurs doléances.

Compte-rendu de réunion parents-enseignants/directeurs d’écoles du 19ème (et voisins) Mardi 19/05/2015

Une cinquantaine de personnes étaient présentes.

reunion du 19-05-2015

Etaient représentées les écoles : 

Ourcq A et B, Colette Magny, Barbanègre, Cours du 7ème art, Général Brunet, Charles Hermite, Prévoyance, Bolivar

15, rue Tanger, Emile Bollaert, Olivier Métra

La réunion a débuté par un bilan unanime de la casse de l’Education Nationale depuis quelques années.

Cela se traduit notamment par

  • des fermetures à outrance
  • une pénurie de remplaçants
  • des RASED de plus en plus rares et donc surchargés
  • une réforme des collèges obéissant à la même logique et contestée par une grande majorité de professeurs

Ces difficultés ont des conséquences au quotidien dans les classes :

  • les conditions d’enseignement se dégradent
  • les effectifs des classes sont en hausse
  • la fuite vers le privé prend de l’ampleur

Tous ces constats, auxquels s’ajoute la hausse sensible des situations de précarité sociale que vivent les familles (notamment des élèves du 19ème), préoccupent autant enseignants que parents.

Pour lutter contre ces attaques, le collectif parents/enseignants/ directeurs d’écoles du 19ème et quelques représentants d’autres arrondissements (notamment le 18ème) a décidé

  • d’appeler au rassemblement du mercredi 27 mai qui se tiendra devant le ministère à 13h30 (horaire à confirmer).
  • d’organiser un départ « 19ème »depuis la rotonde Stalingrad à 12h30 le mercredi 27 mai.
  • d’écrire un tract pour diffuser plus largement l’appel à ce rassemblement
  • de mobiliser  pour ce rendez-vous en distribuant des tracts dès vendredi (tracs à retirer jeudi 21 mai à 18h au local CGT 1 rue de Nantes 75019 PARIS)
  • de prévoir une autre AG pour décider des suites de la lutte le mercredi 27 mai à 18h à l’union local CGT 1, rue de Nantes 75019 PARIS
  • d’encourager toutes les écoles de l’arrondissement à afficher des banderoles sur leurs écoles « contre les fermetures dans le 19ème »

Trois outils sont ont été créés pour fédérer la lutte

  • les parents mobilisés du 19ème ont ouvert un blog pour informer sur les étapes de la luttehttps://ecolepublique19.wordpress.com/
  • Un googlegroup a également été créé afin d’organiser la distribution des tracts. Si vous souhaitez vous y inscrire, faites signe : ecolepublique19@gmail.com
  • une liste mail educ19 existe mais doit être étoffée et mise à jour. Demandez si vous voulez en faire partie.

 les dates et lieux des réunions des quartiers en politique de la ville :

  • Mardi 26/05/2015 à 17h00 gymnase Les Lilas – 5 rue des Lilas 75019 Paris
  • Lundi 1er juin à 17h00 au gymnase Mathis – 11, Rue Mathis – 75019 Paris

La transmission de la liste des écoles de tout l’arrondissement :

Envoyée sur le googlegroupe.

AUTRES INFORMATIONS :

Une réunion de parents d’élèves FCPE 19 aura lieu le jeudi 28/05/2015 au local associatif entr’Aide situé au 51 rue de l’ourcq Paris 19 dont les principaux points à l’ordre du jour seront les fermetures de classe et le non remplacement des enseignants absents.

SOLIDARITÉ : les parents du 14ème ont donnés leur autorisation pour reprendre le slogan commun :

« Nos enfants ne sont pas des sardines » avec le dessin réalisé par un parent.

sardines mini

APRES LA REUNION : une discussion entre parents du 19ème et du 14ème a mené à la conclusion suivante :

Proposition d’action : grande Sardinade sur le parvis de l’Hôtel de Ville le samedi 6 juin car il fallait une date entre le 27 (manif au ministère) et le CDEN de juin, le samedi 12 étant le jour du congrès FCPE.

 

Afin de coordonner les actions des écoles du 19ème menacées par un projet de fermeture de classe à la rentrée de septembre 2015 :

 

Réunion de coordination le mardi 19/05/2015 à 18h00

Pour mémoire, les écoles suivantes sont concernées en premier lieu (pétition en ligne ici initiée par l’UL19 en avril dernier) :
– 5 en maternelle (dont 4 en REP) :
1 rue de la Palestine,
41 rue de Tanger,
58 rue Archereau,
15 rue de Tanger,
28 rue d’Aubervilliers.
– 9 en élémentaire (dont 8 en REP) :
105bis rue de l’Ourcq A,
105bis rue de l’Ourcq B,
41 rue de Tanger,
17 rue C Magny,
53 rue E Bollaert (potentiellement « sauvée des eaux » ?),
7 rue Barbanègre A,
7 rue Barbanègre B,
7 rue du Général Brunet,
132 rue d’Aubervilliers.
Mais au final ce sont toutes les écoles dans le 19ème, subissant déjà pour bon nombre le non remplacement des enseignants absents, la pénurie de RASED, l’augmentation des effectifs par classe ne permettant pas l’inclusion,…, qui sont potentiellement concernées par ce projet de carte scolaire de l’académie de Paris, comme celles des autres arrondissements parisiens d’ailleurs !
Alors parents, enseignants des écoles du 19ème, rencontrons-nous massivement le 19 mai prochain en vue de répondre présents et soudés contre ce projet de carte scolaire parisien au menu de la rentrée 2015.
Pour mémoire, l’appel a déjà été lancé via l’UL FCPE du 14ème en vue d’un rassemblement massif de toutes les écoles parisiennes le mercredi 27 mai après-midi devant le ministère de l’éducation nationale

Colette Magny

A Colette Magny, les parents voient rouge !

Mr Dechambre,

Nous entamons la troisième semaine d’occupation du bureau de la direction de l’Elémentaire B Colette Magny.

Vendredi, nous avons sollicité un rendez vous avec votre personne par le biais de nos emails et de nos fax. Nous sommes profondément déçus de n’avoir à ce jourtoujours aucune réponse de votre part. Mr Dagnaud, Maire du 19ème arrondissement de Paris, et Mr Nordman, Élu en charge des affaires scolaires et périscolaires, se sont déplacés en délégation officielle, le mercredi 13 mai dernier, pour venir constater notre engagement, et relever notre argumentaire. Mr Dagnaud et Mr Nordman nous ont assuré de leur soutien et d’appuyer notre demande de rendez-vous avec le DASEN (vous-même). Vous étiez « prêt à nous recevoir », mais dans les faits, nous attendons toujours une réponse.

De plus, ce matin, nous avons constaté avec désagrément que l’instituteur absent depuis une semaine n’avait toujours pas de remplaçant, et que l’élémentaire Colette Magny A avait ce matin 3 Instituteurs NON REMPLACÉS, dont un depuis plus de 30 JOURS !!

Les élèves ne pouvant être répartis dans les classes en raison de départs en sortie scolaire, ils passeront tous la journée dans la cour !
 TROUVEZ-VOUS CELA NORMAL ? L’école de la République tient-elle plus de la garderie que de l’instruction de nos enfants ?

Nous avons été plus que patient avec vous et le personnel du rectorat.

Nous allons avertir les médias du désengagement et du manque flagrant de considération de la part du rectorat vis-à-vis des enfants de la République.

Les parents de l’Elémentaire Colette Magny B

Lire la suite

Compans-Brunet => entrevue au Rectorat

Compte-rendu de la réunion du vendredi 15 mai au Rectorat

Une vingtaine de parents et d’enseignants sont venus soutenir la délégation de représentants FCPE des parents d’élèves du groupe scolaire Compans Brunet et des écoles Goubet et Manin qui était reçue par Vincent Larronde, adjoint au Directeur Académique en charge du 1er degré (DASEN1).

Mme Koné, Conseillère élue de Paris et pour le 19ème arrondissement et Mme Lagniez, collaboratrice de M. Nordman chargée des affaires scolaires à la Mairie du 19ème étaient présentes devant le Rectorat contre le projet de fermeture de classe à l’élémentaire Brunet.

Le compte-rendu completCR audience Larronde – vfinale

Non à une nouvelle fermeture de classe à l’école maternelle 41 rue de Tanger !

tanger

Pour signer c’est ici : http://www.mesopinions.com/petition/enfants/nouvelle-fermeture-classe-ecole-maternelle-41/14042

Nous, parents d’élèves de l’école maternelle 41 rue de Tanger, apprenons avec stupéfaction et colère qu’une fois de plus notre école devrait subir une fermeture pour la rentrée 2015.

Or, les effectifs de la rentrée 2015 sont au dessus du seuil de fermeture : 119 inscrits (pour un seuil de 115) ! Nous aurons en septembre 2015 au minimum 40% de petites sections de plus que la rentrée 2014 !

Une classe a déjà été fermée en septembre 2014, et cela 3 jours après la rentrée. Nos enfants pâtiront encore de l’incohérence du système éducatif.

Cette nouvelle mesure fragiliserait la communauté éducative avec une équipe enseignante stable depuis de nombreuses années, et entrainerait la perte d’un poste d’enseignant et d’ASEM. Nous pensons que cette situation n’est pas compatible avec notre statut de Zone d’Education Prioritaire et de quartier politique de la ville.

Le changement de secteur scolaire depuis septembre 2011 a fait chuter progressivement les effectifs de l’école. Nous demandons depuis plusieurs années la révision du secteur scolaire, notamment la réintégration de la rue de Tanger à notre école.

Mobilisons nous auprès du Rectorat et de la Mairie pour empêcher cette fermeture !
Nous demandons que notre colère soit entendue.

Les parents, MECONTENTS…

Mobilisation Groupe scolaire Compans-Brunet

P1040504P1040507

Courrier de M. Jean christophe Cambadelis, député de Paris à M. Dechambre :                                                   Courrier Recteur compans brunet (1)

Groupe scolaire Compans-Brunet – élémentaires et maternelle

« NON au projet de fermeture de classe sur le groupe scolaire Compans-Brunet ! »
Pour défendre l’éducation de nos enfants,
manifestons tous ensemble !
MARDI 12 MAI MATIN
AU RECTORAT de PARIS
Rassemblement à 9h devant le Rectorat de Paris
(64 av. Gambetta, Paris 20ème, à 10mn de l’école avec le
bus 60) pour nous faire entendre en faisant le plus de
bruit possible (banderoles, pancartes et objets bruyants
bienvenus !).
Possibilité de départ groupé à 8h30 devant l’école,
12, rue du Général Brunet, Paris 19è.
Parents, grands-parents, et toutes les personnes qui
voudraient soutenir notre action sont bienvenues dans
la manifestation !
fcpe.compansbrunet@gmail.com

Colette Magny B, la mobilisation continue ! Deux semaines sans réponse, que fait le Rectorat ?

Monsieur Dechambre,

Après deux semaines d’occupation du bureau de la direction de l’école Elémentaire Colette Magny B, et sans réponse directe de votre part, ni par email, ni par téléphone, nous vous sollicitons afin de nous entretenir de l’avenir en péril de nos enfants.

Les inscriptions dans notre école vont bon train, mais en maintenant la fermeture annoncée, nous allons dépasser les quotas admissibles du nombre d’élèves par classe pour une école classée en REP.

Les élèves de CLIS1, au nombre de 12, sont régulièrement inclus dans les classes, ce qui ajoute un effectif. Une classe de 25 permet difficilement de tenir compte des particularités de ces élèves. Plus de 25 élèves, c’est compromettre l’égalité des chances.

De plus, comme nous avons pu le constater cette année, autant que les précédentes, le remplacement des professeur (problème récurrent), a un impact sur les effectifs des classes, et de fait, sur l’instruction des élèves.

Vous êtes autant responsables que le personnel enseignant de garantir l’obligation de service devant chaque classe (Décret n° 2014-942 du 20 août 2014 portant modification du décret n° 2008-775 du 30 juillet 2008 relatif aux obligations de service des personnels enseignants du premier degré).

Nous avons fait le choix de l’école de la République pour nos enfants, futurs citoyens de ce pays, mais il nous semble que leur avenir est compromis par les choix politiques actuels.

Je vous propose de travailler ensemble pour y remédier, à l’occasion d’un rendez-vous avec une délégation de parents, professeurs et représentants de syndicat.

Nous souhaitons que ce rendez-vous se tienne après les commissions de dérogations, le 22 mai au matin. Nous sommes donc disponibles dès le 22 mai, après-midi.

Cordialement,
Les parents élus de Colette Magny B

Colette Magny B – Ecole occupée !

20150504 Ecole occupée (2)

Madame, Monsieur,
Nous, parents d’élèves, occupons actuellement l’école Elémentaire Colette Magny B depuis 8h45 ce matin (04/05/2015), pour manifester notre désaccord sur la fermeture de classe programmée dans l’école de nos enfants.
Nous entravons le bon déroulement du travail de la Madame la Directrice  Christine COPIN en investissant son bureau, et ce jusqu’à ce que nous soyons entendus.
Nous avons été reçus trois fois au rectorat, où nous avons exposé nos arguments, parfaitement légitimes selon les personnes en charge:
Ecole de cycle classée en REP : 5 classes de CP, 5 classes de CE1, CLIS 1 de 12 élèves
Les élèves sont suivis par le même enseignant sur le cycle complet. L’équipe enseignante est stable et motivée et les élèves travaillent dans une ambiance conviviale, stimulante et dans la sérénité, ce qui serait compromis dans le contexte de la fermeture d’une  classe.
Actuellement en CP/CE1 : 234 élèves
106 élèves de CP + 1 en adaptation anticipée
113 élèves en CE1
12 CLIS (répartis en CP et CE1)
3 élèves en MDPH avec leur AVS
Cas particuliers : 57 élèves suivis par le RASED
Prévisionnel rentrée 2015/2016 pour les CP/CE1 : 254 élèves
89 élèves de maternelle sortants * +1 (celui en adaptation anticipée)106 élèves provenant du CP
5 nouveaux inscrits pour la rentrée (déménagement)
12 CLIS (répartis en cycle II et III)
7 élèves prévus en MDPH avec leur AVS pour la rentrée 2015/2016
Estimation  sur la base des inscriptions survenues après la rentrée 2014 : 12 CP + 23 CE1 (L’école est située au centre de la zone urbaine sensible et zone prioritaire Michelet-Alphonse Karr-Rue de Nantes**, quartier composé essentiellement de 25 tours de logements sociaux, dont les commissions d’attributions se tiennent en octobre, novembre et janvier.
* selon les chiffres du mois d’avril. 3 inscriptions supplémentaires sont arrivées ce jour.
Cas particuliers : 57 élèves suivis par le RASED
Notre mobilisation continue, nous espérons obtenir gain de cause, en considérant la spécificité de structure, de localisation de notre école et le vivier culturel dans lesquels évoluent nos enfants.
Les parents d’élèves de l’Elémentaire B Colette Magny

Mobilisation école élémentaire Collette Magny !

ACTION CONTRE LA FERMETURE D’UNE CLASSE DANS LE GROUPE SCOLAIRE COLETTE MAGNY
Après l’action devant le rectorat ce mardi 7 avril 2015, avec la collégialité des écoles parisiennes concernées aussi par ces fermetures, où nous avons exposé les arguments suivants :
– Quotas justifiés par l’Education Nationale en avril, mais l’an passé, 35 élèves sont arrivés après septembre dont 12 CP et 23 CE1 par rapport aux logements attribués en octobre-novembre-janvier.
– Une baisse d’effectif d’élèves est à priori annoncée pour justifier ces fermetures, mais il est déjà prévu une sortie de 89 élèves des maternelles, ainsi que des enfants non comptabilisés : 6 élèves provenant du jardin d’enfants, 5 CP inscrits la semaine dernière venant d’emménager
– CLIS : 12 élèves en inclusion régulièrement dans les classes
– 7 élèves prévus en MDPH avec leur AVS pour la rentrée 2015/2016
– 57 élèves suivis par le RASED plus leurs co-intervenants
– PDM demandé : non obtenu
– Non remplacement : sur 39 jours d’absence, dont 32 non remplacés cette année. Les élèves ont dû être répartis sur les autres classes, augmentant le nombre d’élèves par classe.
– Quotients familiaux/tarifs très hétérogènes sur l’arrondissement, avec une majorité de tarifs 1/2/3
Malgré les arguments recevables, nous apprenons la fin de non-recevoir de nos revendications
En synthèse, il résulte que nous avons cette année :
Actuellement pour les CP/ CE1
– 106 élèves en CP +1 en adaptation anticipée
– 113 élèves en CE1
– 12 CLIS (répartis en CP et CE1)
– 3 élèves en MDPH avec leur AVS
– Cas particuliers : 57 élèves suivis en RASED
Total : 234
Prévisionnel rentrée 2015/2016 pour les CP/CE1
– 89 élèves de maternelle sortants +1 (celui en adaptation anticipée CP)
– 106 élèves provenant du CP
– 5 nouveaux inscrits pour la rentrée (déménagement)
– Estimation sur la base des inscriptions survenues après la rentrée : 12 CP +23 CE1
– 12 CLIS (répartis en cycle II et III)
– 7 élèves prévus en MDPH avec leur AVS pour la rentrée 2015/2016
– Cas particuliers : 57 élèves suivis en RASED
 Total : 254

Mobilisation Groupe scolaire Barbanègre => signez la pétition !

IMG_4633[1]

Pour signer c’est ici : http 

Nous, parents d’élèves, personnels de l’éducation et habitants du quartier Pont de Flandres, nous opposons au projet de fermeture de 2 classes dans nos écoles élémentaires Barbanègre.

Les effectifs prévisionnels pour la rentrée 2015 sont stables. Dans ces effectifs, ne sont pas encore comptabilisés les nouveaux habitants concernés par la livraison dès l’été 2015 de 154 logements familiaux sectorisés sur nos écoles: 20 logements sociaux rue de Nantes et 134 logements privés quai de la Marne. De plus, 20 autres logements seront livrés en 2016 rue de Nantes, et les effectifs en école maternelle Barbanègre sont complets et surtout en constante augmentation. Il semble non cohérent que le rectorat prépare la rentrée de septembre 2015 sans tenir compte de tous ces nouveaux habitants!

Par ailleurs, nos écoles sont situées en Réseau d’Education Prioritaire (REP) et dans un des 20 quartiers prioritaires visés par le Contrat de Ville 2015-2020. Le projet de suppression de classes ne nous semble pas tenir compte de la volonté politique et de l’engagement de la ville de Paris pour la réussite éducative dans nos quartiers populaires.

Ce projet de suppression de 2 classes en élémentaire Barbanègre, met à mal la dynamique positive présente dans nos écoles depuis plusieurs années. La stabilité des équipes pédagogiques, l’engagement des enseignants, les effectifs réduits permettent à tous les élèves de travailler et de progresser. Ces suppressions de classes ne permettraient pas d’accueillir les nouveaux élèves arrivant dans notre quartier et fragiliseraient les résultats obtenus sur la réussite des élèves, le climat scolaire et la mixité sociale.

Pour toutes ces raisons, nous vous demandons de maintenir les structures pédagogiques actuelles dans nos 2 écoles élémentaires.

Nous vous prions de croire, Messieurs, en l’assurance de nos sentiments respectueux et en notre engagement pour la défense de l’école publique.

Ouverture du Blog d’échange d’informations entre les écoles publiques de Paris 19

Chers parents d’élèves, cher(e)s enseignant(e)s, cher(e)s citoyen(ne)s, Ce blog a été ouvert à l’occasion de la mobilisation des parents d’élèves contre le plan de fermeture de classes qui vise les écoles du 19ème arrondissement de Paris depuis février 2015. En effet, la restructuration de la nouvelle carte scolaire prévoit, pour la rentrée scolaire 2015-2016, la fermeture de 79 classes parisiennes dans les écoles Maternelles et Élémentaires, dont 14 fermetures dans le 19ème arrondissement (11%), et 4 ouvertures. C’est l’arrondissement de Paris le plus sinistré.

La raison d’être de ce blog est de faciliter la communication, la diffusion des informations et l’organisation d’événements communs. Cet espace, est ouvert à TOUS ! 

Bonne navigation.